SAO TCG : haro sur les tracasseries de la route

SAO TCG : haro sur les tracasseries de la route

Les délégués des syndicats et des groupes d'associations des ouvriers du transport et des commerçants regroupés au sein du Syndicat autonome des ouvriers du transport et activités connexes du Gabon (SAO TCG), étaient récemment en assemblée générale à Libreville.

Objectif : faire le point sur les multiples tracasseries qu'ils rencontrent dans l'exercice de leurs activités quotidiennes. Au nombre de ces ennuis, la multiplicité des contrôles policiers auxquels ils font face sur les différentes routes du pays.

Le président du SAO TCG, Jean-Stanislas Choukou Leboundou, a donné le ton de ces retrouvailles en ces termes : "Cette rencontre nous a permis de faire un tour d'horizon et constater que de Doussala, sur la route du Congo à Libreville, nous comptons 23 postes de contrôle ; de Kye Ossi ou du pont d'Eboro aux frontières du Gabon avec le Cameroun, jusqu'à Libreville, c'est plus de 30 contrôles de gendarmerie et de la police ! Et ceci, sans compter les contrôles douaniers dont un poste vient juste de s'ajouter à Essassa dans le 2e arrondissement de la commune de Ntoum. Y compris les barrières des conseils départementaux de Bifoun et de Kango qui complètent cette liste d'obstacles où il faut très souvent laisser quelque chose pour pouvoir continuer la route.

Dans les zones frontalières, notamment avec le Congo, c'est au moins 40 000 francs que les chauffeurs de camions aboulent en aller et retour, soit 20 000 francs par passage".

Cette rencontre a donc été organisée pour trouver ensemble les voies et moyens d'obtenir une audience auprès des plus hautes autorités du pays. Ce rendez-vous a également permis aux participants d' ''examiner le niveau d'intervention de l'AGASA dans le soulagement de nos maux''.



F.M.MOMBO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.