OPN : un conseil d'administration pour renaître

OPN : un conseil d'administration pour renaître

Le conseil d'administration de l’Office pharmaceutique national (OPN), qui s'est tenu au sein du Centre hospitalier universitaire d'Owendo (CHUO), a entériné jeudi la création de l'OPN SA.

La transformation de l’OPN en société d’intérêt national sous la forme de société anonyme pourrait, selon diverses sources, s'accompagner de la possibilité d’ouverture du capital au privé. L'objectif recherché par le gouvernement étant de mieux gérer l'approvisionnement en médicaments des différentes structures hospitalières.

Au préalable, la direction générale va lancer un audit, une étude de marché (pour savoir dans quel environnement cette nouvelle entité va évoluer) et une évaluation du patrimoine de l'ancien OPN (stock de médicaments actuellement disponible, matériel roulant, locaux, etc.). La refonte de cette administration était une nécessité pour les pouvoirs publics, qui ont toujours déploré un fonctionnement inefficace. Un constat qui avait conduit à l'élaboration d'une nouvelle politique pharmaceutique nationale et d'un plan national d'approvisionnement en médicaments et autres produits de santé.

Passer d'un mode de gestion administratif (très bureaucratique) à un management calqué sur le privé devrait simplifier la chaîne de décision et d'approvisionnement.



S.A.M.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.