Mouvement d'humeur au CESE : Les agents réclament 15 mois d’arriérés de primes

Les agents du Conseil économique, social et environnemental (CESE) réunis au sein du Synacese, viennent de tenir un point-presse à Libreville, à l'entrée de l'institution pour réclamer 15 mois d'arriérés de primes.

Selon le président du syndicat, Noël Robespierre Eva, « depuis 15 mois, nous ne touchons plus nos primes. Les responsables de l'institution nous ont toujours demandé d'attendre. Ce que nous avons fait jusqu'à ce jour, sans que rien ne change. Alors que le budget inscrit sur la loi des finances 2018 est de 2 milliards 214 millions 245 mille 326 francs, sans que les conditions de vie des agents ne soient améliorées. Mais, on constate plutôt de nombreux recrutements internes, qui se font au mépris des textes en vigueur. Ce qui continue de gonfler l'effectif des agents de l'institution », a-t-il relevé.

Le bureau du Synacese demande donc le paiement intégral de leurs arriérés de primes, la mise en place d'un organigramme qui réponde aux exigences d'efficacité et de modernité de l'institution, l'élaboration d'un statut particulier du personnel du CESE.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.