Visite de travail de chef l’Etat à New York : A l’heure des urgences climatiques

Le président gabonais et plusieurs autres dirigeants de la planète vont engager des discussions autour de cet enjeu lors du Goal sur le développement durable, avant la signature par les États, au siège des Nations unies, de l’accord historique de Paris (COP 21).

LE président gabonais, Ali Bongo Ondimba, engage, aujourd’hui, au siège des Nations unies à New York (Etats-Unis), où il est arrivé hier, un important débat autour de l’Afrique à l’heure des urgences climatiques dans le cadre d’un Forum Goal sur le développement durable, avant la signature, demain, par les dirigeants de la planète, de l’accord historique conclu lors de la Conférence des parties (COP 21) sur le climat de Paris en décembre dernier.

Dans cette double perspective, Ali Bongo plaide en faveur d’une véritable prise de conscience par les Africains eu égard au fait que leur continent, le moins pollué parce que le moins industrialisé, n’apparaît pas moins comme le plus directement menacé par la lente montée des eaux et des déplacements massifs des populations ou réfugiés climatiques s’ils n’agissent pas. Ainsi, dans une tribune libre publiée chez un confrère de la presse en ligne, le chef de l’Etat gabonais a interpellé, à juste titre, les Africains. « En Afrique subsaharienne, les effets des périls climatiques, les conflits pour l’accès à l’eau et aux terres arables, peuvent engendrer une grave crise humanitaire dans les trente ans à venir. ».


L-J N


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.