UPG / Fédération de POG : Mathieu Mboumba Nziengui désavoué

Georges Moukielou, coordonnateur fédéral de l’Union du peuple gabonais (UPG) de la commune de Port-Gentil (Ogooué-Maritime), a tenu, samedi, au siège local du parti, un point de presse en présence de plusieurs militants.

Au menu : le dialogue national inclusif, la grève des enseignants, la crise économique, la cogestion à la mairie de Port-Gentil. D’entrée, Georges Moukielou a apporté des précisions quant à l’appartenance ou non de leur branche à la majorité présidentielle.

« Aujourd’hui, les sorties et la prise de position de notre président qui soutient le PDG étonnent plus d’un, obscurcirent notre paysage politique, ouvrent la voie aux conjectures populaires qui pensent qu’après une longue lutte dans l’opposition, le parti cher à Pierre Mamboundou a été bradé par son nouveau président, Mathieu Mboumba Nziengui, qui l’utilise comme formule de séduction de ses alliés du PDG », a déclaré M. Moukielou.

Les militants UPG de Port-Gentil, décidés à conserver la philosophie de leur leader charismatique, feu Pierre Mamboundou, n’entendent pas trahir sa mémoire ou de sacrifier sur les autels de la compromission, le travail qu’il a abattu plusieurs années durant au péril de sa vie.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.