Présidence : Jessye Ella Ekogha donne les raisons du départ de Noureddin Bongo Valentin de la CGAP

Présidence : Jessye Ella Ekogha donne les raisons du départ de Noureddin Bongo Valentin de la CGAP

Le conseiller spécial chargé de la Communication présidentielle, Porte-parole de la présidence de la République a fait le "service après-vente", en abordant les réformes adoptées en Conseil des ministres, le départ de Noureddin Bongo Valentin de la Coordination générale des affaires présidentielles (CGAP) et d'autres questions d'actualité.

JESSYE Ella Ekogha, Porte-parole de la présidence de la République, est revenu, hier au cours d'une conférence de presse, sur les questions institutionnelles et politiques. Dans son intervention, il a indiqué qu'une série d’ordonnances, à partir de la dernière réforme constitutionnelle, ont été adoptées en Conseil des ministres. "J’entends déjà çà et là les mauvais esprits se manifester. À eux comme aux autres, je voudrais leur faire part de quelques arguments".

Pour le Porte-parole, "ces réformes sont motivées par la nécessité de rendre plus efficace, plus dynamique et plus cohérente notre démocratie. C’est par ailleurs la poursuite – logique – de l’entreprise de perfectionnement de notre Constitution amorcée en décembre 2020 avec le comblement de la vacance du pouvoir, le statut pénal du chef de l’État, etc." Et d'ajouter : " Je sais que les questions dont je viens de parler obsèdent le microcosme politico-médiatique. Mais l'important pour les Gabonais, c'est leur quotidien et leur avenir. Et donc le contenu des politiques publiques que nous mettons en œuvre".

Alors qu'au lendemain de la publication du communiqué final du Conseil des ministres, des rumeurs faisaient état de l'éviction de Noureddin Bongo Valentin au poste de CGAP, l'orateur a noté que "cette annonce a été très commentée et donne déjà lieu, comme d’habitude, à des interprétations hélas rarement justes, souvent totalement farfelues. La preuve que certains ont beaucoup d’imagination". Pour couper court à ces supputations, Jessye Ella Ekogha a indiqué que "l’histoire est en réalité très simple. Les missions que le président de la République a demandé au CGAP de remplir l’ont été, parfaitement et efficacement. Je vous renvoie, à ce sujet, à la lettre ouverte que Noureddin Bongo Valentin a adressée au président de la République sur ses réseaux sociaux". Et d'ajouter que "c’est d’un commun accord et en bonne intelligence que ce départ de la présidence de la République a été acté. L’entente entre les deux hommes, dont vous connaissez par ailleurs les liens, est absolument parfaite. Comme l’a écrit M. Noureddin Bongo Valentin lui-même dans sa lettre ouverte, ce n’est pas la fin de l’histoire, mais le début d’un nouveau chapitre. Autrement dit, M. Noureddin Bongo Valentin va continuer de servir le président de la République et son pays dans un autre cadre. Il lui appartiendra le moment venu de vous en dire plus sur le sujet".

Bien entendu, les journalistes n'ont pas manqué d'interroger le Porte-parole de la présidence de la République sur les différents projets d'ordonnances adoptés en Conseil des ministres. Notamment sur la loi organique relative au président de la République qui dispose que pour être éligible à la présidence de la République, il faut résider sans discontinuer sur le territoire national au moins six mois chaque année au cours des deux dernières années précédant l'élection. Là-dessus, le conseiller spécial du président a rappelé que "cette proposition de loi n'est pas une spécificité gabonaise. Elle existe dans d'autres pays. Il est difficile de vouloir diriger un pays dans lequel on ne vit pas et dont on ne connaît pas les réalités. Il y a un besoin pour les populations d'avoir des personnes qui soient au fait de leur quotidien".

Enfin, il est revenu sur l'agenda du chef de l'État, notamment la prochaine visite d'Ali Bongo Ondimba à New York à l'Assemblée générale de l'ONU, le sommet sur le Covid 19 organisé par le président Joe Biden, ainsi que sur les nombreux succès du Gabon sur la scène internationale et la situation épidémiologique.



Hans NDONG MEBALE



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.