Parlement : Ouverture de la 1ère session ordinaire

Le président de l'Assemblée nationale, Richard-Auguste Onouviet, a longuement insisté sur cet aspect hier, à l'ouverture des travaux de la première session ordinaire de la chambre des députés.

L'ASSEMBLÉE nationale a ouvert, hier en matinée, sa première session ordinaire de l'année. Conformément à l'article 41 de la Constitution gabonaise. C'est le président de cette institution, Richard-Auguste Onouviet, qui a présidé la cérémonie y relative, dans l'hémicycle provisoire du palais Léon-Mba. C'était en présence du Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, et de plusieurs membres du gouvernement.

Le président de l'Assemblée nationale s'est, à cette occasion, principalement adressé aux membres du gouvernement de la République, en tête desquels le Premier ministre, et à l'ensemble de ses collègues députés. Il a d'entrée formulé le vœu que ce pan de l'Exécutif et le Parlement aient en permanence « le souci de produire des lois claires, simples et concises dont la lecture et la compréhension seront à la portée des concitoyens ».

Mais, c'est surtout sur la question de la dépense publique que Richard-Auguste Onouviet s'est attardé. Il a ainsi rappelé au chef du gouvernement que l'urgence est à l'assainissement des finances publiques, « gage nécessaire au maintien d'un développement économique harmonieux de notre pays ».

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.