Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages (Cites) : Aucun consensus sur la protection des éléphants

Du 24 septembre au 5 octobre, la 17e Conférence des Cites se tenait à Johannesburg. Entre l'Union européenne et la plupart des pays africains, la protection des éléphants est diversement envisagée.

Le Gabon était représenté par cinq experts, parmi lesquels le Dr Lee White et l' Agence nationale des parcs nationaux. Selon ces derniers, « l’Union Européenne a bloqué la proposition des pays africains visant à donner aux éléphants le plus haut niveau de protection internationale possible. Les 30 États de la Coalition africaine des éléphants se sont battus pour que les éléphants figurent sur la liste des animaux les plus menacés par le commerce international

« Il y a un consensus global clair sur le fait que le braconnage doit cesser si l’on veut protéger les éléphants efficacement. Nous soutenons donc une interdiction totale (...) du trafic d’ivoire », a réaffirmé Tshekedi Khama, ministre de l’Environnement, de la Faune et du Tourisme du Botswana. Face au blocus de l'UE, la Coalition africaine des éléphants est dans l'incompréhension.

L’UE n’est pas la seule à avoir voté contre cette proposition. L’Afrique du Sud, la Namibie et le Zimbabwe font aussi pression en faveur du commerce d’ivoire.


Willy Ndong


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon économie Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.