Justice : Le président de l'Eglise évangélique du Gabon n'est pas aux arrêts

Trois mois de prison avec sursis et une amende de 300 000 francs. C'est le verdict prononcé à l'encontre du président de l'EEG, Jean-Jacques Ndong Ekouaghé, dans l'affaire qui l'opposait à dame Henriette Ntsame, chrétienne de la paroisse d'Ondogho.

LE président de l'Église évangélique du Gabon (EEG), Jean-Jacques Ndong Ekouaghé, n'a jamais été mis aux arrêts à la suite de l'affaire d'injures publiques et de diffamation contre dame Henriette Ntsame, chrétienne de la paroisse d'Ondogho, dans le sixième arrondissement de la commune de Libreville.

En effet, contrairement aux informations répandues çà et là, l'homme d'Eglise, qui est facilitateur du Dialogue politique initié par le chef de l'Etat Ali Bongo Ondimba, se trouvait hier encore, du côté du stade d'Angondjé, pour les conclusions des travaux de la phase dite citoyenne de ces assises nationales.

Cependant, si le premier des bergers de l'Église évangélique du Gabon est effectivement libre de ses mouvements, il n'empêche qu'il a été condamné à trois mois de prison avec sursis, assortis d'une amende de 300 000 francs. Mais, ajoute une source judiciaire, cette décision du tribunal de première instance de Libreville n'est pas définitive. D'autant que le révérend-pasteur Ndong Ekouaghé a, s'il le souhaite, la latitude de faire appel de celle-ci.

Styve Claudel ONDO MINKO

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.