Regard sur un quartier : Centre-ville de Mitzic

Parmi ces difficultés qui sont généralement d'ordre économique et social, le chef de cette circonscription administrative déplore par ailleurs, le comportement des gendarmes qui préfèrent protéger les expatriés au détriment des nationaux quand il y a un litige. Même si les preuves sont à la faveur du Mitzicois.

LE chef de quartier Centre-ville de Mitzic, Simon Ondo Ekome est installé depuis 2001. « J'ai été nommé par le premier maire de Mitzic, Michel Obame. Je succède à Mba Minko. Mais, j'ignore ceux qui ont présidé la chefferie avant moi. Parce que, j'ai longtemps travaillé à Libreville. C'est en rentrant au bercail après ma retraite que j'ai été promu à cette fonction», relate l'auxiliaire de commandement.

Le quartier Centre-ville est l'un des premiers des 15 entités administratives de la commune de Mitzic, chef-lieu du département de l'Okano, dans la province du Woleu-Ntem. Son histoire se confond à celle de cette petite cité, explique l'ancien président du Conseil départemental, Jean-Joseph Obame Engonga. « Au début, Mitzic était un village qui s'appelait Zock (éléphant) situé à un jet de pierre de la frontière de la Guinée-Équatoriale. Ses fondateurs sont les Ntoumou de la tribut Essibie», ajoute-il. Puis, à l'arrivée des colons, ils ont demandé aux populations de changer la dénomination de leur village. Étant donné que la localité et ses environs étaient envahis de lianes, les villageois ont choisi le nom Midzic-Mi-Adelane (les lianes qui pendent en Ntoumou). Avec le temps, c'est devenu Midzic, puis Mitzic. Et comme la tribu Essibie s'est agrandie entre-temps, certains de ses membres sont allés créer d'autres villages. Entre autres, Atout, Metchui et Fecksolé. En 1910, le Lieutenant français et premier sous-préfet de la localité, Ambert, fait de ce regroupement de...

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon magazine

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.