Sortir : Kazet : une perle dans un joyau marin

Méconnu des grands voyageurs, l'îlot offre pourtant des ressources touristiques à faire pâlir de jalousie ses grands voisins Aschouka, Ngola et Chic-à-Voir. Un petit territoire qui héberge de nombreuses espèces fauniques. Voyage au cœur d'un bout de terre encerclé par une étendue de mangroves, papyrus et d'autres roseaux où se reproduisent et résident d'innombrables ressources aquatiques, à l'exemple du lamantin.

C'EST le week-end. Nombreux parmi vous sont très certainement en quête d'une destination placide. Loin de l'ambiance monotone des grandes agglomérations. Kazet remplit bien ces conditions. Inutile de vous ressasser l'histoire de cette bourgade. Pour l'heure, l'invite vous est faite pour un séjour inoubliable dans ce petit paradis terrestre de l'Ogooué-Maritime.

La localité se situe à quasiment deux heures de navigation, au départ de Port-Gentil. Entre la mer, le fleuve Ogooué et les lacs. Le touriste peut emprunter une des multiples embarcations disponibles sur le front de mer de la capitale économique du Gabon. Puis, place à ce voyage vers l'inconnu.

Tour à tour, des sensations fortes procurées par les vagues tout au long de la navigation. Depuis la vedette, le touriste peut apercevoir, fasciné, la végétation verdoyante et des langues de terre au milieu d'étendues d'eau regorgeant d'arbres géants aux branches en forme de bras, sur lesquelles viennent se poser de nombreux volatiles.

NATURE ENVOÛTANTE. La parfaite maîtrise par le conducteur de l'embarcation d'un parcours fluvial et lagunaire non balisé est impressionnante. Pas évident qu'un novice puisse vous conduire à bon port sans s'égarer. C'est pourquoi, il est conseillé de vous lancer dans cette aventure avant la tombée de la nuit. Entre 8 et 15 heures.

Après 120 minutes environ de voyage sur l'eau, votre destination vous tend les bras. Au débarcadère, une pancarte sur laquelle ont peut lire "Bienvenue à Kazet", rassure le touriste: il est arrivé à bon port

L'accueil des visiteurs de marque est fidèle à la tradition de la communauté Orungu, le peuple du coin. Laquelle...

Guy-Romuald MABICKA



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon magazine

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.