Crise dans le secteur Education : La nouvelle interpellation de Faustin Boukoubi

Profitant de la célébration du 49e anniversaire du Parti démocratique gabonais (PDG), dont il est le secrétaire général, Faustin Boukoubi a évoqué la situation préoccupante que connaît le secteur de l'Education depuis plusieurs mois.

LA célébration, dimanche dernier, du 49e anniversaire du Parti démocratique gabonais (PDG), a été essentiellement marquée par la cérémonie qui a eu lieu au Jardin botanique de Libreville. Un moment récréatif, s'il en est, caractérisé par l'animation militante des groupes socioculturels de l'Union des femmes du PDG (UFPDG). En plus de cet aspect festif, c'était également l'occasion pour la hiérarchie du parti au pouvoir de livrer des messages non seulement sur le fonctionnement du parti, mais aussi sur plusieurs sujets d'actualité tant nationale qu'internationale.

Cette fois encore, Faustin Boukoubi, le secrétaire général du PDG, n'a pas dérogé à la coutume. Loin s'en faut. Il s'est même montré incisif sur certaines questions, attirant vivement l'attention du gouvernement sur plusieurs dossiers qui préoccupent et intriguent sérieusement les populations gabonaises. Entre autres, la crise qui secoue le secteur de l'Education nationale, les inondations à Libreville, les querelles entre le gouvernement et la SEEG, etc.

De toutes ces questions, il est évident que la situation qui prévaut depuis plusieurs mois dans le secteur de l'Education demeure celle qui marque davantage les esprits.


ONDOUBA'NTSIBAH


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.