Centre des libéraux réformateurs : divorce politique | Gabon politique | L'UNION | L'actualité du Gabon

Centre des libéraux réformateurs : divorce politique

C’est par un courrier, dont nous avons eu copie, que l’ancien ministre a annoncé son divorce définitif avec le parti créé par Jean-Boniface Asselé.

 

ELOI Nzondo n’est plus membre du Centre des libéraux réformateurs (CLR). Celui qui était encore vice-président de cette formation politique de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence a annoncé sa démission en fin de semaine dernière. Ce que beaucoup ont pris pour une surprise en est bien une. D'autant que dans le courrier qui nous est parvenu, les raisons du divorce politique ne sont pas évoquées. Tout le contraire, c’est sous le sceau de la reconnaissance à l’endroit du président du CLR, Jean-Boniface Asselé, et des hiérarques, que le désormais ex-cadre dudit parti a signé son départ.

Cette démission, sans fracas, n’a pas permis de connaître les nœuds de la discorde entre le « fils » et le « père ». Il n’en demeure pas moins que des divergences de vue assez profondes existent entre eux.

J. O.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.