Propreté de Libreville et de ses environs : Averda fustige

A la faveur d’une visite guidée avec les médias, vendredi dernier à Libreville, les responsables de l’entreprise Averda ont étalé les difficultés rencontrées dans la gestion des déchets de la capitale et ses environs.

Spécialisée dans la collecte des déchets solides, le balayage manuel et mécanique des rues, le nettoyage des caniveaux et des berges, ainsi que des plages dans les municipalités de Libreville et d'Akanda, l’entreprise rencontre plusieurs difficultés. Notamment l’incivisme des usagers et des commerçants, qui jettent régulièrement et sans contrôle des déchets ménagers ou/et commerciaux dans la rue, mais aussi sur les plages et le front de mer.

C'est ce qu'ont laissé entendre les responsables d'Averda, conduisant la visite. La dégradation des voies d’accès de certains quartiers, notamment ceux dits sous-intégrés, et la « dégradation rapide des bacs à ordures installés aux points de collecte », sont parmi les autres difficultés évoquées par ces responsables.

Avant d'afficher leur volonté d'améliorer le traitement des déchets. Une vision qui passerait par la fermeture de la décharge de Mindoubé, à Libreville.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Culture & Société Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.