Gabon politique

Actualité politique au Gabon

Le palais Omar Bongo du Sénat a abrité, hier, sous la houlette de la présidente de cette institution parlementaire, Lucie Milebou Aubusson épouse Mboussou, les travaux en plénière des sénateurs. Il s'est agi pour ces élus nationaux qui partent en vacances dès aujourd'hui, d'examiner et approuver des projets et propositions de lois. Parmi lesquels la loi de finances 2017 arrêté en équilibre, en ressources et en charges, à 2447,75 milliards de nos francs, contre 2626 milliards l'exercice précédent

Le 13 octobre dernier, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, annonçait les mesures prioritaires des 100 jours de son gouvernement. Une feuille de route qu'il avait lui-même jugé ambitieuse, la mission principale de son équipe étant de « faire montre d'efficacité, d'innovation et de créativité pour apporter des réponses appropriées aux difficultés économiques du moment ». Le bilan à mi-parcours.

Le vice-Premier ministre Bruno Ben Moubamba, président de l'Alliance pour le changement et le renouveau (ACR), par ailleurs président de l'Alliance nouvelle de l'opposition (ANO), a, une fois de plus, au cours d'un point-presse, lundi denier, réitéré à ses "amis" de l'opposition ''radicale'', son appel à participer aux assises prônées par le président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Le président de Démocratie nouvelle, en tournée dans le Septentrion, a appelé les populations de cette partie du pays à faire chemin avec lui vers la concertation prônée par le chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba. Il en a également profité pour régler quelques comptes à Jean Ping, dont il a été directeur de campagne lors de l'élection présidentielle d'août dernier.

Pages