Vols aggravés à Bitam : Eric Eloge N. s'en prend à des domiciles privés

Auteur présumé d'actes de vandalisme perpétrés dans plusieurs habitations à Bitam, Eric Eloge N. alias l'"Escaladeur", vient d'être placé sous mandat de dépôt à la prison centrale d'Oyem.

Les faits. Eric Eloge N. Gabonais de 26 ans, sans emploi, de retour de ses ballades, s'arrête dans un bar, au centre ville de Bitam pour se désaltérer. En allant se soulager derrière le bistrot, il remarque une fenêtre ouverte dans une habitation.

D’un pas furtif, il s’approche de la maison et voit un homme et une femme endormis. Sans la moindre crainte d'être surpris par les propriétaires, il s'introduit dans la chambre à coucher. S'empare de deux téléphones et repart par la fenêtre, sans être inquiété.

Chemin faisant, il aperçoit une autre fenêtre ouverte dans un domicile et y entre suivant le même mode opératoire. Là, le jeune homme s'empare d'un petit sac dame posé sur une table et ressort. Dans la sacoche, il y découvre une somme de 376.000 francs, des cartes bancaires et d’identité ainsi que d'autres documents personnels.

La dame dépose une plainte contre X. Les investigations menées, conduisent à son interpellation. Conduit au poste, '' l'Escaladeur'' reconnaît les faits qui lui sont reprochés. Il devra répondre de ses actes au cours d'un procès à venir. (Paru le 17-3-16 )



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.