Vol avec violence : Il perd près de huit cent mille francs à Makokou

Valentin N. Camerounais de 27 ans, a été victime, dans la nuit du 18 juin, de deux agressions en bande organisée, au quartier Mbolo, à Makokou.

A l'issue de ces attaques, cet expatrié, mécanicien, aurait été dépossédé de la somme de 770 000 francs.

Les éléments de l’antenne de la Police d’investigations judiciaires (Pij), dans la foulée de leurs investigations, ont procédé à l’arrestation de quelques suspects: Michael B. N. Dieu-Merci N. alias DMC, Ritch Forester B. Bodriche M. Dorian N. et Tom-Cruz B.

Il est 22 heures environ, cette nuit-là, lorsque Valentin sort de la boutique jouxtant le "Sénat", un célèbre troquet du coin. Pendant qu'il échange avec des amis, un client s'apprêtant à se rendre à Libreville, le joint au téléphone. Ce dernier veut lui remet une avance de 700 000 francs, en vue de la réparation de son véhicule.

Il est 23 heures. Et l'alcool coule à flots. Mais contre toute attente, il se retrouve face à une bande d’agresseurs, qui ne sont autres que ses jeunes compagnons du soir. Le Camerounais reçoit au passage des coups portés à l’arme blanche, essentiellement des tessons de bouteilles. Blessée à la tête et au bras gauche, la victime s’effondre. Les bandits le détroussent des 700 000 francs. Affaire à suivre. ( paru le 01-07-16 ).


Styve Claudel ONDO MINKO


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.