Vol aggravé : Il dérobait les matériaux de construction

Jean Christian Koumba, Gabonais de 29 ans, a été neutralisé par les éléments du commissariat central de police de Moanda, accusé d'avoir emporté une douzaine de tôles bac à la cité Setrag.

Déshabiller Pierre pour habiller Paul, l'adage semble avoir été la source d'inspiration de Koumba. Car les tôles volées étaient arrachées du toit d'une maison en chantier, probablement pour servir à couvrir une autre ailleurs. Ce qui lui a valu d'être écroué par le procureur de la République près le tribunal de première instance de Franceville, à la prison centrale de Yené, le mercredi 1er mars dernier.

Ainsi qu'on peut le lire dans le rapport d'enquête, courant février Jean-Christian Koumba, maçon de profession, s'introduit frauduleusement dans la concession de dame C. A., à la cité Setrag. Son intention est claire : ôter les feuilles de tôle bac en aluminium clouées sur une charpente. Il est muni à cette fin d'un arrache-clou. Malheureusement, après avoir opéré, il est confondu par la maîtresse des lieux, qui saisit le commissariat de police. Quelque temps après, le présumé voleur est mis aux arrêts.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.