Vol aggravé et association de malfaiteurs : Un commerçant tchadien détroussé de 800 000 francs

jeunes compatriotes ont été dernièrement arrêtés à Franceville par la police judiciaire. Degaulle Ngoma Kouna, Christopher Hervelin Assiami, âgés de 20 ans chacun, et Noa Fadel Mboussou, 18 ans, sont accusés d'avoir dérobé à un commerçant tchadien, Hissen Adjidei, un sac plein d'argent.

NOUS sommes dans la nuit du 9 décembre 2016, au carrefour Potos. Les trois délinquants peaufinent leur stratégie. Leur cible est un vendeur de cartes de recharge.

A 21 heures, Hissen Adjidei boucle sa journée de travail. Pendant qu'il s'affaire à emballer ses effets, pour regagner son domicile, il dépose son sac contenant toute sa recette du jour sur une chaise. C'est le moment choisi par les trois voyous, qui suivent depuis un moment ses faits et gestes, pour sortir de la pénombre et opérer.

Le lendemain, Hissen Adjidei idépose une plainte auprès des services de l'antenne provinciale de la police judiciaire. Le 22 décembre, les trois compères sont rattrapés. Au cours de l'interrogatoire, ils passent à table, déclarant toutefois avoir mis le feu aux documents trouvés dans le sac pour, diront-ils, effacer les traces.

Quant au pactole représentant la somme de 800000 francs, il avait déjà été réparti entre les trois amis. Seuls les deux téléphones portables ont été retrouvés en leur possession, lors de leur arrestation.


N.O.


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.