Violence à Makokou : Il agresse sa mère et sa sœur

Pour une histoire de trousseau de grossesse, Renaïck Franck O.N. (25 ans) a roué de coups sa mère, Sylvie Metouk, et sa sœur, Astrid Nangoume. Déféré, le 20 septembre, devant le procureur de Makokou, il a été placé en détention préventive, pour coups et blessures volontaires.

Retour sur les faits. Le 16 septembre, la compagne de Renaïck Franck O.N. enceinte approche son compagnon, très inquiète. Le futur papa n’a toujours pas réuni la layette nécessaire à l'arrivée du bébé. Aussi, sollicite-t-il l'aide de l'une de ses sœurs aînées établies à Libreville.

Une démarche que n'apprécie pas Astrid Nangoume, une autre sœur aînée qui, elle, réside à Makokou. Elle le signifie à la petite amie de son cadet. Informé Renaïck Franck entre dans une colère noire. Il se rend aussitôt au domicile familial, quartier Zoatab, pour mettre les points sur les "i".

La mère prend fait et cause pour sa fille. Une violente dispute éclate, au terme de laquelle la mère s'en sort avec un tibia fracturé. Une situation, qui mène Astrid Nangoume chez le petit frère pour des explications. Renaïck Franck lui répond par une pluie de coups ayant entraîné des lésions à différentes parties de son corps.

A la suite d'une plainte conjointe déposée à la gendarmerie, le bonhomme est aussitôt interpellé et présenté au parquet qui le déferre à la prison de Makokou. (Paru le 14-10-16)



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.