Vente illicite de biens immobiliers : La parcelle vendue appartenait à autrui

Akanda est, depuis un certain temps, une mine d'or pour des individus malintentionnés, tant cette commune regorge d’un nombre important de belles maisons qui donnent toutes sortes d'idées aux adeptes et partisans de la facilité.

C'est le cas d'un jeune Gabonais, Steeve I. N., domicilié à Okala. Père de cinq enfants et identifié comme un repris de justice, pour avoir déjà passé quatre mois à la prison centrale de Libreville en 2004, pour des faits similaires, cet homme de 29 ans aurait délesté une énième victime de plus de 1 million 500 000 francs pour l'achat d'une parcelle de terrain à Okala.

Il a été interpellé le mercredi 15 juin, dans une maison abandonnée à Okala, où il avait trouvé refuge.

Conduit au poste pour une audition, le mis en cause a déclaré aux agents que la parcelle de terre, objet du litige, serait sa propriété. Il ira jusqu'à affirmer que certains documents, dont un plan de situation et de délimitation, seraient gardés par un de ses frères.

Il a été mis en détention préventive par le parquet de Libreville. Ce qui n'est pas un problème pour lui, tant il affirme qu'il retrouvera rapidement sa liberté. ( paru le 23-6-16 ).


COE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.