Usurpation de titres à Lambaréné : un faux procureur aux arrêts

Yannick Essongue, un Gabono-camerounais de 35 ans, adepte de l’usurpation de titres, vient d'être mis hors d'état de nuire.

Le dernier titre en date brandi par cet individu, et qui lui a valu d’être confondu par les agents de la Police d’investigations judiciaires (PIJ) de Lambaréné est, ni plus ni moins, celui d'un ancien procureur de la République près le tribunal de première instance d’Oyem ! Le téméraire vrai-faux magistrat a été déféré, le mardi 14 février, devant un "collègue" du parquet de la ville du Grand-Blanc, qui l'a incarcéré à la prison centrale de cette localité.

Selon le rapport d’enquête, c’est une histoire de coups et blessures volontaires qui a conduit Yannick Essongue dans les locaux de l’antenne de la Police d’investigations judiciaires de Lambaréné. Sa victime, l'ami d'une demoiselle qu'il convoitait sur la base d'un tissu de mensonges en lien avec ses prétendues qualifications. Le malheureux "rival" aurait été proprement agressé.

Mais avant son audition pour les faits qui lui sont lui imputés, le mis en cause tentera de prendre la clé des champs. Rattrapé par les flics, le fugitif se présentera comme étant un ancien procureur d'Oyem. Histoire, sans doute, de faire comprendre aux Officiers de police judiciaire (OJP) qu'ils ont affaire à leur supérieur hiérarchique.

Styve Claudel ONDO MINKO

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.