Usurpation de titre et de fonction : Faux officier et vrai mythomane

Un banal contrôle routier, Serge Alain Mb. Eb. (36 ans) n'hésite pas à se faire passer pour officier de santé militaire. Les gendarmes ont-ils cru à cette histoire ? Faux.

Révoqué, il continuait à se faire passer pour officier de santé militaire. Un titre qu'il lui avait été retiré en 2012. « Le mis en cause a été radié pour faute lourde, après la découverte, par la hiérarchie, qu'il utilisait un faux diplôme (...) », indique-t-on à la direction des investigations.

L'interpellation a lieu à Etatsia, sur l'axe Meyo-Kye/Bitam, vers 17 heures. Les éléments effectuent un contrôle de routine. Serge Alain Mbélé Ebang est l'un des passagers. Les gendarmes lui demandent de décliner son identité. A leur surprise, au lieu de présenter sa pièce d'identité, l'intéressé exige d'être salué avec respect. Il se présente comme lieutenant de santé militaire en fonction à l'hôpital des armées Omar Bongo Ondimba (HIAOBO), à Libreville. Les agents en service se plient à l'exigence du '' lieutenant '', tout en lui demandant de montrer sa carte professionnelle. Le document est loin correspondre aux propos. La direction générale de l'HIAOBO confirme. Serge Alain Mb. Eb. ne fait plus partie des effectifs.

Arrestation immédiate. L'individu est écroué pour usurpation de titre et de fonction, à la maison d'arrêt d'Oyem. (Paru le 4/8/2016)



Styve Claudel Ondo Minko


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.