Traffic de chanvre indien : Le dealer et son complice en prison

L'antenne provinciale de l'Office central de lutte antidrogue (Oclad) de l'Ogooué-Maritime vient de mettre hors d’état de nuire deux ressortissants camerounais, Arnaud Kalewou Kalsok et Champlin Kamta Longmou.

Ils sont accusés de détention, consommation et commercialisation du chanvre indien, produit dont l'usage est prohibé dans notre pays.

Arnaud Kalewou Kalsok, mécanicien domicilié au quartier Côte-d’Azur, est interpellé dans un garage situé au quartier Trois-Filaos, le 10 mars dernier dans l'après-midi. Lors d'une perquisition effectuée à son domicile, les enquêteurs saisissent une importante quantité du vrac de chanvre indien, soigneusement dissimulée dans une chambre à coucher.

La source de ravitaillement du mis en cause, selon son propre récit aux agents enquêteurs, serait située à Libreville. Il a expliqué que la marchandise, pour lui parvenir, y serait acheminée sous forme de colis, par les différentes compagnies de transport maritime.

Au cours de l'interrogatoire, Arnaud Kalewou Kalsok a cité le nom de son fournisseur, un certain Hermane, sujet gabonais dont il a dit ignorer le domicile.

J-P.A.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.