Tentative d’homicide volontaire à Minvoul : Le Camerounais Oto’o Nkoloro écroué après cinq ans de cavale

Il croyait certainement que son acte allait rester impuni. Mais c’était mal connaître le glaive de la justice, qui transcende très souvent le temps.

Kalvin Oto’o Nkoloro, Camerounais de 45 ans, vient d'être interpellé par les gendarmes de la brigade de Minvoul, pour faits de tentative d’homicide volontaire, à l'aide d'un fusil de type calibre 12. Cela remonte à l'année 2012.

Comme point de départ, une équipe des Eaux et Forêts qui diligente une expédition dans la forêt giboyeuse de Minvoul. Les agents de ce corps paramilitaire sont en mission d’inspection, d’autant qu’ils ont appris la présence de hordes de braconniers dans la zone. Mais alors qu’ils progressent dans la forêt, ils tombent justement nez-à-nez avec ces chasseurs.

Dans le feu de l’action, un des braconniers tire un coup de feu en direction de sieur Ovono-Ovono, un officier de police judiciaire, qui est grièvement blessé. Tout de suite après, Oto’o Nkoloro, le Camerounais identifié comme étant le tireur, prend ses jambes à son cou.

Le fugitif, pour échapper aux foudres de la justice, prend ensuite la direction de son pays d’origine. C'est ainsi que, depuis 2012, il est activement recherché. Sauf que Kalvin Oto’o Nkoloro a laissé femme et enfants dans la région de Minvoul. Ce qui l’amène à effectuer, de temps à autre, discrètement, des allers et retours entre le Cameroun et le Gabon. Ainsi sera-t-il pris.


Styve Claudel ONDO MINKO


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.