Scène d'horreur dans une clinique: Le bébé sans bras

Le Cabinet d'accouchement de Venez-Voir, situé dans le quartier éponyme, est portes closes depuis le lundi 3 avril 2017 et pour cause !

Les responsables de cet établissement, où un bébé aurait été découvert mutilé en début de semaine, sont, soit en garde à vue à la police judiciaire pour nécessité d'enquête, soit carrément en fuite.

Il ressort qu'une mère, après avoir mis au monde son bébé, se serait entendu dire que celui-ci est mort-né. En plus, le personnel de la clinique aurait expliqué à la maman qu'elle ne peut même pas récupérer son corps. Après avoir insisté et forcé le passage, le couple éploré découvre avec horreur le corps du bébé mutilé.

Approchée hier pour en savoir davantage sur cette affaire qui défraie actuellement la chronique à Libreville, une source en charge du dossier au sein du service des mœurs et de la protection des mineurs de la police judiciaire a indiqué que les principaux responsables de la clinique étaient en cavale. Pis, la police judiciaire ne dispose encore que de bribes d'informations qui ne peuvent pas être rendues publiques pour l'instant. Se refusant ainsi à confirmer ou à infirmer l'information selon laquelle le corps du bébé aurait été mutilé.

Justelin NDEMEZO'O ESSONO

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.