Recrudescence des incendies à Port-Gentil : Une habitation et une voiture volent en fumée

Le 3 février dernier, un incendie d'origine inconnue a consumé, au Quartier-Chic, à Port-Gentil, une maison et un véhicule, qui a eu la malchance d'être au mauvais endroit au mauvais moment.

Les flammes auraient réduit également en cendres des billets de banque constituant la coquette somme de 6 500 000 francs. Ce trésor appartenait à un ressortissant ouest-africain et à une Camerounaise, propriétaires d’un magasin et d’un restaurant, soit respectivement 1 500 000 francs et 5 millions de francs.

Toute la marchandise aurait également été emportée dans ce sinistre, qui s’est produit précisément au célèbre lieu dit "A-l'Ombre-des-Trois-Manguiers", dans le deuxième arrondissement de Port-Gentil.

C’est un voisin qui, assis dans un bar ce jour-là, constate la montée d'une fumée noire à partir d'une habitation. Il en alerte l’entourage. Mais il est trop tard, les flammes ont déjà « dévoré » la maison faite de planches. Il s'agit d'une case comprenant quatre chambres et un salon commun louée à plusieurs locataires, dont les deux victimes citées plus haut.

Il reste aux enquêteurs à établir les responsabilités sur cet énième sinistre. En effet, c'est le quatrième incendie en autant de semaines dans la capitale économique. De quoi susciter la psychose au sein de la population.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.