Procès Ngambia : Un procès très attendu

Procès Ngambia : Un procès très attendu

La comparution devant la Cour criminelle spécialisée, prévue hier, de l'ancien ministre Magloire Ngambia pour détournements d'argent public et corruption passive, a été reportée à la prochaine session criminelle. À l'annonce de ce report, la déception se lisait sur les visages de tous ceux qui ont fait le déplacement du palais de justice.

Une attitude qui traduit l'intérêt de ce procès autour d'une affaire présumée de sortie frauduleuse de plusieurs milliards de francs des caisses de l'État. Mais aussi le désir de l'opinion publique d'en savoir plus, sur la responsabilité ou non du mis en cause qui a déjà passé plus de trois ans derrière les barreaux. Pour ainsi dire, l'opinion escompte la manifestation de la vérité.

Au cœur de ce dossier, des contrats conclus au nom de l'État gabonais avec la société Séricom du défunt homme d'affaires italien Guido Santullo, pour la réalisation de plusieurs travaux d'infrastructures. Notamment la réhabilitation du pont sur le Komo à Kango, endommagé en février 2012 par une barge qui avait percuté une de ses piles ; la construction d'un pont de dédoublement sur le même fleuve, l'aménagement en deux fois deux voies de la route Tchibanga-Mayumba et l'édification d'un pont-rails sur la Banio, pour mettre fin à la pénible traversée par bac de cette lagune.

Déterminées à punir les criminels économiques, les autorités gabonaises ont lancé l'opération Mamba en 2017, puis Scorpion en 2019. Si la première opération a passé le relais à la seconde, l'objectif demeure le même : poursuivre tous ceux qui ont causé du tort au plus grand nombre en accaparant les finances de l'État. Magloire Ngambia est-il un de ceux-là ? La réponse à cette interrogation, bien entendu, ne sera pas connue avant quelques mois encore.



Guy-Romuald MABICKA



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.