Pratiques fétichistes à Bitam : Désiré E. tente d'envoûter sa logeuse

A beau vouloir faire montre d'altruisme, on finit parfois par le regretter amèrement toute sa vie. P. M. responsable d'une administration de Bitam, chef-lieu du département du Ntem, en tirera certainement les leçons pour le restant de ses jours.

D'après les renseignements recueillis auprès des services de l'investigation, il y a deux mois environ, Désiré E. trouve une aile protectrice auprès de P. M. qui l'héberge. Mais la générosité de cette dernière va être mal récompensée. Car celui qu'elle considère déjà comme un membre de la famille, ne tarde pas à se dévoiler.

Alors que P M se trouve au travail, Désiré E. serait, plusieurs fois, parvenu à entrer dans sa chambre, pour soutirer quelques-uns de ses vêtements.

En possession de quelques habits,il prend la destination de Kyè-Ossi, au Cameroun, où il aurait pris attache avec un spécialiste du fétichisme, dans le but d'envoûter sa logeuse. Sauf que derrière lui, la bienfaitrice remarque l'absence de certaines tenues. Elle mène sa propre enquête et ses soupçons se portent sur le nouveau membre de la maisonnée. La Pij est alors saisie.

A son retour, Désiré E. est arrêté et conduit au poste de police. Durant l'interrogatoire, il aurait confié avoir agi sur instructions d'une autre dame, également établie à Bitam. « Pour le moment, le mis en cause ne veut pas livrer le nom de la mystérieuse commanditaire». (Paru le 28-6-16 ).



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.