Pour de l'or fictif : Elle se fait déposséder 15 millions de francs !

Quinze millions de francs. C'est le montant total soustrait dernièrement à une compatriote pour une affaire d'or fictif. L'auteur, Max N., Gabonais de 33 ans.

Les faits. Max N., est contacté par l'un des neveux de la victime, qui lui fait savoir que sa tante serait intéressée par l'achat d'or. Max rentre en scène et fait miroiter à la dame l'existence d'un kilogramme d'or brut qu'il souhaiterait écouler. La dame épouse l'idée.

Max et ses complices vont rivaliser d'ingéniosité pour soutirer de fortes sommes d'argent à cette dernière.

Il multiplie des pressions inimaginables sur la dame, prétextant qu'un "acheteur étranger" d'or est prêt à conclure le marché avec lui, au cas où elle traînerait davantage les pieds. Tout ceci participait du matraquage psychologique visant à lui soutirer le maximum de sous possible.

Épuisée financièrement et vivant désormais sous pression, la dame se confie à ses connaissances. Ces dernières, lui font comprendre qu'elle s'est fait arnaquer.

Informé, la police interpelle Max N., à son domicile d'Agondjé. Il reconnaît les faits qui lui sont reprochés et avoue avoir extorqué, la somme de 15 millions de francs à sa victime. Les présumés complices, "Franck", "Belkis" et le neveu de la victime encore en cavale, devraient aussi répondre de leur acte. (Paru le 16-11-16)


COE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.