Parricide à Ntoum : Un adolescent accusé d'être à l'origine de la mort de son père

.K.K.M., un jeune homme de 17 ans, est accusé, par son oncle, d'être à l'origine de la mort de son père, âgé d'environ 45 ans, suite à deux violents coups de pagaie qu'il lui aurait assénés sur le crâne.

Le mis en cause, qui dit être intervenu pour secourir sa mère violentée par son géniteur, affirme que les coups administrés à son papa ne pourraient être à l'origine de son décès.

Cherchant absolument à se disculper, l'adolescent soutient que son père souffre d'autres pathologies qui l'ont envoyé dans l'au-delà. Qui dit vrai ? Seule l'enquête diligentée par la brigade de gendarmerie territoriale de Ntoum pourrait apporter des éclaircissements sur cette affaire familiale.

Les faits rapportés par les Officiers de police judiciaire (OPJ) en charge du dossier indiquent que, mardi dernier, au quartier Elong-Eko, sur la route de Donguila, à environ 15 km de Ntoum, une bagarre a éclaté entre le père et la mère de J.K.K.M. Le jeune homme, qui exerce l'activité de pêche, à peine a-t-il débarqué de la pirogue, que les voisins lui annoncent que ses parents, comme à leur habitude, sont en train de se battre.

Las du comportement de ses géniteurs, le jeune pêcheur raconte sa version des faits : « Je me suis emparé de ma pagaie et me suis dirigé vers la maison, où j'ai trouvé ma mère au sol pendant que mon père l'étranglait. Et, sans réfléchir, je lui ai donné deux coups de pagaie sur la tête, qui l'ont fait saigner, avant qu'il ne s'écroule. »



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.