Okondja / Incendie volontaire : Le feu au domicile

Prince O. (26 ans) a été interpellé, dimanche 11 septembre, par les gendarmes de la brigade d’Okondja, chef-lieu du département de la Sébé-Brikolo (Haut Ogooué). On lui reproche d’avoir mis le feu à la demeure d’un haut cadre de la mairie.

Dans la nuit du samedi 10 au dimanche à Okila, reconstitution des faits. D’après l’enquête, tout serait parti d’une altercation entre Prince O. et le cadre municipal, lors d’une veillée mortuaire. Ce dernier avait d'ailleurs pris soin d'alerter les éléments de la brigade de la ville de cette possible dispute. Mais une fois sur les lieux, les agents ne trouvent pas le jeune homme.

Prince O. attend tranquillement que les éléments dépêchés par le commandement d’Okondja regagnent leur base. Puis il prend la direction du domicile de l'agent municipal pour y mettre le feu. En quelques minutes, la maison part en fumée.

Prévenus par la victime, les éléments de la brigade d’Okondja parviennent cette fois à mettre la main sur le pyromane (présumé). Tous les soupçons se portent sur Prince O. Il est conduit au poste de gendarmerie, le dimanche en milieu de journée. « Une enquête de voisinage a permis d’être au courant de ce que le mis en cause avait déjà menacé de passer à l’acte, à la faveur d’autres disputes (...) », renseigne un officier de police judiciaire (OPJ). La procédure est enclenchée. (Paru le 16/ 9/ 2016)


SCOM


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.