Okondja-Franceville / Accident de la circulation : A tombeau ouvert

Une fois encore, la vitesse et la perte de contrôle sont à l'origine du drame. Dieudonné Aboumaga ne pourra plus, hélas, le méditer.

D'après le rapport d'enquête établi par la gendarmerie d’Okondja (Sébé-Brikolo), le Toyota Hilux roulait sur la piste de latérite parfaitement dégagée, dans le sens Okondja-Franceville. Aucun obstacle, un état de la route somme toute correct. A ce détail près que le conducteur, Dieudonné Aboumaga, appuyait un peu trop sur l'accélérateur. Et c'est dans un virage que le véhicule est devenu incontrôlable. Le Toyota quitte alors la piste et vient terminer sa mortelle trajectoire, dans un talus, plusieurs mètres en contrebas. Le conducteur est tué sur le coup et sa passagère et compagne, Mamis Assiri, est évacuée, victime d'un traumatisme crânien. Elle sera placée en observation au Centre hospitalier régional Amissa Bongo de Franceville. Diagnostic réservé.

« Ce énième accident mortel est dû, une fois de plus, à la non observation des règles de conduite, le manque de maîtrise et la vitesse excessive », précise-t-on à l’unité de la gendarmerie nationale. Ce n'est pas la route qui tue, mais l'inconscience. (Paru le 10/12/2016)



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.