Makokou / Association de malfaiteurs : Derrière les barreaux

L'association de malfaiteurs hors d'état de nuire.

A trop vouloir jouer avec le feu... Ce gang allait jusqu'à défier la justice, en cambriolant même... le tribunal de Makokou. Connus sous des pseudonymes inspirés d'acteurs de films sur la Mafia, ces jeunes adultes (19 à 20 ans) portaient leur attention principalement sur les commerces, les complexes scolaires et les particuliers. Un choix large et des larcins tout aussi éclectiques qui allaient du matériel informatique au linge de maison, des bouteilles de gaz au fusil, calibre 12. Du 16 au 22 juin, une série de plaintes sont ainsi déposées à la PJ locale. Interpellés le 21 du même mois, A. alias "Lestat" et P.A alias "Nicotine" reconnaissent les faits et orientent les enquêteurs sur les principaux initiateurs restant en cavale, Nicolas N. et Ulrich M.

La traque s’intensifie, et les deux acolytes sont finalement appréhendés. L'audition permettra d'établir leurs différentes responsabilités. Déférés devant le parquet de Makokou, lundi 29 juin, le gang a été placé sous mandat de dépôt à la prison centrale pour association de malfaiteurs et vol aggravé. (Parue le 6/7/2015)



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.