Lutte contre les stupéfiants à Ntoum : Il écoulait du cannabis au nez et à la barbe des agents de l'Oclad

Nathanaël Adzaba, un jeune Gabonais de 25 ans, a été interpellé, le 11 janvier dernier, par l'antenne provinciale de l'Office central de lutte antidrogue (Oclad ) de Ntoum.

L'originalité de la pratique de ce présumé dealer mérite d'être soulignée : il a mis en place un point de distribution du chanvre indien, juste à côté des locaux de l'unité spécialisée des Forces de police nationale (FPN)! Toute chose qui, selon lui, permettait de ne pas attirer l'attention des limiers sur lui.

Adzaba, dont le domicile se trouvait à proximité des services de l'Oclad, avait réussi à gagner la confiance des agents de cette entité, en leur rendant quelques petits services de temps à autre.

Mais les flics étaient loin de s'imaginer que derrière sa grande sollicitude, Adzaba cachait un autre visage, celui du parfait filou. Au point d'ériger une unité de distribution du chanvre indien dans un local situé juste à côté de l'Oclad. Le lieu attirera très vite des bandes de jeunes, qui se ravitaillent au nez et à la barbe des forces de police.

Le présumé dealer aura ainsi usé de sa ruse pendant deux mois, se jouant des policiers. Jusqu'au jour où l'un de ses clients est malencontreusement interpellé par les flics, pour détention et consommation de cannabis. C'est ce dernier qui dénoncera Nathanaël Adzaba.


AEE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.