Lutte contre les stupéfiants : Dans les étoiles

Il ne faisait pas dans le détail. La perquisition a permis de mettre la main sur 168 ballots de cannabis. Un petit réseau bien organisé.

Il est toujours bon d'avoir un indic sous la main. C'est ainsi que la Brigade anti-criminalité de Libreville a été informée qu'une importante cargaison de chanvre avait été livrée au domicile d'un certain Paul Marty N. M.. Le bonhomme, plus connu sous le pseudo de "Cosmonaute" (!), réside au quartier Dragon. Mais celui-ci semble avoir eu l'oreille fine. Au moment de la descente policière, il a disparu. Par contre, la chambrée abrite tout un lot de clients, étudiant, mineur, sans profession, tous Gabonais, domiciliés au quartier et au PK11. Bien évidemment, ils clament d'une même voix leur innocence.

Il s'agissait donc de mettre maintenant la main sur le "Cosmonaute". Après deux jours de recoupement, Paul Marty N. M. est finalement repéré du côté du PK8. L'arrestation s'opère et tout ce petit monde devra s'expliquer devant les officiers de l'Oclad. Quelques palabres plus loin, ruses de sioux et mensonges maquillés, le service va faire pour partie la lumière. Paul Marty "Cosmonaute" est récidiviste. Il a déjà écopé d'une peine en 2014 pour des faits similaires. La marchandise trouvée dans sa piaule provenait d'Oyem. Quant aux autres, il semblent plus être des néophytes. A la justice désormais de se prononcer. (Paru le 2/12/2016)


COE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.