Lutte contre le braconnage : massacre des espèces protégées

Cyr Ndong Ngoua, un compatriote reconnu comme s'adonnant à la chasse à Oyem, dans la province du Woleu-Ntem, a été arrêté récemment par la police judiciaire (PJ) de cette ville.

Il est reproché à l'intéressé, un quadragénaire, de se livrer illicitement à l'abattage d'animaux intégralement protégés, afin d'en extraire les pièces, qu'il revendrait à des tiers, en provenance de Libreville. Sa pratique mafieuse a pris fin grâce à une action conjuguée des agents de la délégation provinciale des Eaux et Forêts et de l'ONG Conservation Justice.

Les faits se déroulent le 22 février dernier, en début d'après-midi. Le braconnier présumé, selon un officier de police judiciaire, aurait eu une importante commande de pièces d'animaux de la part de ses abonnés. De retour d'une longue partie de chasse, Cyr Ndong Ngoua se rend au quartier Nkom'Ayat, dans le 2e arrondissement d'Oyem où, semble-t-il, il a rendez-vous avec ses partenaires en affaires.

Malheureusement pour lui, les clients ne se présenteront jamais. A la place, ce sont plutôt les policiers qui viennent vers lui, pour procéder à la fouille du sac qu'il porte. Ils y trouvent : des crocs de panthère, des cornes de buffle, des écailles de pangolin géant, une pointe d'ivoire, les cornes d'un Sitatunga et d'un buffle, deux crânes de gorille et de panthère...

AEE

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.