Libération : Jean Rémy Yama recouvre la liberté

Il avait été inculpé pour " délits d'attroupement non armé ayant troublé l'ordre et la tranquillité publics ", puis mis sous mandat de dépôt, depuis le 13 juillet dernier, à la prison centrale de Libreville. Jean-Rémy Yama, président de Dynamique unitaire (DU), centrale syndicale, a été libéré jeudi dernier en fin d'après-midi.

« Sa libération intervient après une demande de liberté provisoire sous caution, au terme de son interrogatoire (...) », explique une source judiciaire contactée hier matin par l'Union.

« C'est simplement le cours normal des règles de procédure pénale. Les précédents refus de mise en liberté provisoire (...) s'expliquent par le fait qu'il n'avait pas été entendu au fond», renseigne la même source, précisant que « le dossier suit toujours son cours à l'instruction, nonobstant sa mise en liberté sous caution.»

A l'origine de son interpellation, ce 9 juillet, non loin du rond point de la Démocratie, une double manifestation: les partisans du candidat président Ali Bongo et une assemblée générale du syndicat des enseignants-chercheurs (Snec) et de la DU. La police cherche à disperser ces derniers. Le ton monte. Jean Rémy Yama est accusé d'avoir jeté des pierres sur les forces de l'ordre. Ce qui n'a pas été formellement établi.

Cette libération constitue une source d'apaisement dans le milieu syndical qui en avait fait l'une des exigences à la rentrée scolaire. (Paru le 8/10/2016)



Olivier Ndembi


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.