Lambaréné : Viol sur mineure de moins de 15 ans

Jean-Rémy N. Gabonais de 49 ans, a assouvi sa salle besogne, sur R. P. P, une fillette de 11 ans, au quartier Atongo-Wanga, dans le 1er arrondissement de Lambaréné, le 9 juin.

Déféré, le mardi 14 juin, par les gendarmes de la brigade locale, le mis en cause a été écroué à la prison centrale de la localité.

L'enquête indique que le jour des faits, le nouvel arrivant décide de s’offrir une petite promenade à la découverte des attraits du coin. Chemin faisant, il croise sur son chemin sa victime, auprès de laquelle il obtient des petits renseignements. L’étranger tient, à savoir où il peut consommer une bière fraîche.

Sa grand-mère ayant un petit débit de boisson à domicile, l’enfant choisit évidemment de l’y conduire. Après sa cuite, vers 11 heures, N. veut regagner son logement. Mais il ne maîtrise pas très bien le chemin du retour. D'où l'idée que la gamine lui serve de guide.

Sauf que parvenu à proximité de son quartier, Jean-Rémy N. enlève subitement la fillette. Une fois dans la chambre avec son bourreau présumé, R. P-P. va vivre un véritable calvaire. Elle parvient de prendre ses jambes à son cou en direction du domicile familial. Une fois au courant de la mésaventure, les oncles de la victime organisent une expédition punitive au logement du présumé bourreau.

Après avoir copieusement été bastonné, c’est tout ensanglanté que N. est livré à l’unité. (paru le 22-6-16).



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.