Insécurité : et si la Sécurité Mobile était de retour ?

Insécurité : et si la Sécurité Mobile était de retour ?

L'ampleur que prend le phénomène des braquages dans les rues de Libreville nécessite l'élaboration de nouvelles formes de lutte, en vue de compléter la panoplie des moyens actuels. L'audace des auteurs de ces méfaits défie en effet tout entendement chaque jour qui passe.

Tant et si bien qu'une question brûle les lèvres de plus d'un dans la capitale : et si la "Sécurité Mobile", d'illustre mémoire, renaissait de ses cendres ?

Cette unité de police a laissé le souvenir d'un service efficace, aux trousses de malfaiteurs qu'elle réussissait à neutraliser avec la plus grande dextérité. Mais pour y parvenir, des moyens logistiques conséquents avaient été dégagés, d'où le travail de quadrillage sur lequel elle avait fondé sa réputation, et qui permit l'arrestation de délinquants de tout poil qui écumaient Libreville. S'il y avait les moyens matériels, il y avait aussi que les agents commis à la tâche (souvent jeunes) étaient formés pour faire échec à ces semeurs de l'insécurité.

Cette traque des malfaiteurs n'avait pas tardé à donner satisfaction en ramenant la sérénité, y compris dans les quartiers réputés coupe-gorge. Ce qui n'est plus, hélas, le cas aujourd'hui où les braqueurs se permettent même des vidéos sur les réseaux sociaux comme pour célébrer leur emprise sur le milieu et l'impunité... ou l'impuissance qui va avec.

À visage découvert et en plein jour, ils vont jusqu'à narguer les agents des forces de l'ordre. Si de telles démonstrations diurnes sont possibles, c'est que la nuit, on n'est pas loin de l'enfer.



ENA



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.