Incendie : Un enfant meurt dans les flammes

Les habitants d’Oyem sont sous le choc, suite au violent incendie qui s’est déclaré le week-end dernier au quartier Cité Economique.

Cet incendie a causé la mort d’un enfant âgé de 11 mois et trois semaines, Louis-Daniel M. Me-N. et fait des sans-abri. Le drame est survenu en l'absence de la mère de la victime, S.M. qui se trouvait chez son copain où, elle aurait passé la nuit.

Dans la nuit de samedi à dimanche vers 3 heures du matin, Stevy O. A. un petit garçon de 9 ans qui partage la chambre avec quatre de ses petits-frères, est tiré de son sommeil par une odeur de brûlé.

Il se met alors à crier de toutes ses forces pour solliciter du secours. Ce n'est qu'à ce moment que Christopher, son oncle âgé de 18 ans sort de son sommeil. Devant ce qu'il voit, il se met à son tour à appeler à l'aide. Mais le feu s'est déjà propagé dans les autres pièces de la maison construite en matériaux précaires. Il fonce vers la 2e chambre dans laquelle dorment les petits. Bravant le feu, il réussit même à en faire sortir trois d'entre eux. Le quatrième, Louis-Daniel, restera, hélas, prisonnier des flammes. Même la chaîne de solidarité constituée par les voisins n'a pu arrêter la furie du feu.

Toutes ces jeunes femmes avaient donc laissé la garde de leurs enfants à leur frère Christopher. L'incendie, indique une source policière, aurait été provoqué par un court-circuit. (paru le 17-6-16 ).



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.