Incendie au village Adanhe : Le vieux Nkoueret périt dans les flammes

Le village Adanhé, à 30 km de Lambaréné, vient de connaître deux incendies, en l’espace d’un mois. Le dernier, survenu dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 janvier dernier, a causé la mort de Marcel Nkoueret, un compatriote âgé de 82 ans.

D’après les témoignages recueillis sur les lieux, c’est vers 22 heures que le feu se serait déclaré dans l'habitation de trois chambres occupée par le vieux Nkoueret et les siens. Parmi ces derniers, Inès Florida Koutani Matinga, l’une des petites-filles du disparu. Elle raconte : « Ma mère Marie-Claire Abeng, mon grand-père Marcel Nkoueret et mes trois enfants vivions dans cette maison, depuis un certain temps. Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, je me suis momentanément absentée, en laissant grand-père endormi dans sa chambre. Après lui avoir donné à manger et vidé son pot. D'autant qu'il y a trois mois, il a été victime d'un accident domestique à l'origine de ses difficultés de déplacement. »

Pendant qu'elle est en train de papoter avec d'autres villageois, Inès Florida est subitement interpellée par des voisins qui lui apprennent que sa demeure est en train d'être dévorée par les flammes. Les efforts déployés par la communauté villageoise, pour venir à bout de l'incendie, s'avéreront très vite inefficaces. Le feu a réduit toute la case en cendres en quelques minutes, et tué l'octogénaire au passage.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.