Immigration clandestine : Huit " dos mouillés " interceptés à Owendo

Des immigrés clandestins, de différentes nationalités, ont été appréhendés par les agents de la brigade de gendarmerie de Sétrag à Owendo, le jeudi 16 mars 2017.

Les sans-papiers arrêtés sont Florence Palouki, 20 ans, Marie Hoe Haoun, 18 ans, Edoh Houngbedji, 31 ans, Odile Pitasama, 20 ans, Mathias Lare, 21 ans, de nationalité togolaise, et Abibe Arouna, 41 ans, Mohamed Issac,19 ans et Moussa Aboubacar, 15 ans, tous Nigériens. Ils devraient être remis à la direction générale de la Documentation et de l'Immigration pour être rapatriés dans leurs pays d'origine.

C'est un pandore en faction cette nuit-là qui, lors d'une ronde, surprend ces "dos mouillés". Reconnaissables à leur état lamentable, ils se trouvent, au moment où ils sont repérés, en compagnie d'un individu identifié comme celui qui devait les placer chez des particuliers pour y travailler. Mais celui-ci réussira à prendre la poudre d'escampette, à la vue des gendarmes, abandonnant ainsi ses "protégés" à leur triste sort. Lesquels ont été conduits au poste de gendarmerie pour être entendus.

C'est là que l'un d'eux a raconté son "odyssée". Pistonné par un proche d'une de ses connaissances, dans sa quête du mieux-être social hors de son pays, cette âme charitable l'aurait conduit jusqu'au Bénin. Il a passé une semaine dans ce pays, avant de se rendre au Nigeria pour embarquer, lui a-t-on assuré, à bord d'un bateau.


COE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.