Immigration clandestine : Cinq " dos mouillés " interpellés

Cinq immigrés clandestins, originaires du Burkina Faso et de la Guinée, ont été interpellés, le 31 janvier dernier, par les agents de la brigade Setrag d'Owendo, qui les ont ensuite mis à la disposition de celle du Camp Roux pour compétence.

Ils debarquent à peine au Gabon. Ces “dos mouillés” devraient être présentés devant le parquet de Libreville dans les tout prochains jours. A en croire leurs déclarations, la précarité qui sévirait dans leurs pays d'origine les auraient contraints à choisir la voie de l'immigration clandestine. C'est ainsi qu'ils se sont attachés les services de passeurs qui les ont convoyés jusqu'au Gabon en contrepartie d'une importante somme d'argent.

Parmi les promesses faites aux candidats, leur prise en charge par d'autres personnes, une fois arrivés dans notre pays. A savoir, fournir aux clandestins des documents pour circuler. Des assurances qui ont convaincu ces cinq aventuriers à faire le voyage vers la "terre promise".

Concernant leur odyssée, après avoir transité par le port de Calabar (Nigeria), ils ont embarqué dans un bateau spécialisé dans le trafic d'êtres humains. Une fois au large d'un pays ami, ils ont été récupérés en haute mer par un autre groupe d'individus, à bord d'une pirogue, qui les a débarqués à Owendo dans un état sanitaire des plus déplorables.


COE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.