Immigration clandestine : Cinq clandestins trahis par leur état pouilleux

Adama S. (25 ans), Salam B. (25 ans), Alidou Z. (26 ans), Souleman T. (18 ans) et Seydou G. (45 ans), tous Burkinabè, ont été interpellés, mercredi vers 9 heures, par les gendarmes en poste à la brigade de la Société d'exploitation du transgabonais (Setrag) d'Owendo.

Ils ont été interpellés Pour immigration clandestine. C'est grâce à la vigilance d'un officier en poste, que ces derniers ont été aperçus à Barracuda, puis interpellés après une longue course-poursuite qui s'est terminée vers le Centre hospitalier universitaire d'Owendo (Chuo).

Aux environs de 9 heures l'attention du flic est attirée par des individus à l'état pouilleux, tous mouillés et debout près d'une briqueterie à Barracuda, attendant vraisemblablement quelqu'un pour les accueillir. Cette posture amène le gendarme à faire très vite un rapprochement avec l'immigration clandestine.

Il alerte ses collègues, qui se rendent sur place. Mais à la vue des agents, les cinq hommes prennent leurs jambes à leur cou. Mais les gendarmes réussissent tout de même à les maîtriser.

Au poste, ils déclarent avoir embarqué dans une pirogue au port de Calabar au Nigeria. Ils seraient venus pour tenter leur chance, comme plusieurs de leurs compatriotes avant eux..

Actuellement en garde à vue, ils devraient être présentés, dans les prochaines heures, devant le parquet de Libreville qui appréciera. (paru le 10-06-16 ).



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.