Faux et usage de faux à Ntoum : Une CNI à problème

C’est l’histoire d’un Camerounais qui a toutes les difficultés du monde à prouver sa nationalité gabonaise. Ulrich Divassa, Camerounais de 26 ans, a été interpellé vendredi, pour faux, et usage de faux. Il devra être déféré, dans les tout prochains jours, devant la justice.

En effet l’intéressé s'est fait établir une pièce d'identité gabonaise, qu'au cours d'une patrouille de routine présente aux gendarmes. Sauf que les agents flairent quelque chose de louche entre ce que Divassa prétend être, et son parler, ses mimiques et attitudes. Ils découvrent qu’ils ont affaire à un Camerounais "naturalisé". Aussi, les Officiers de police judiciaire (OPJ) lui exigent-ils de présenter le certificat de nationalité lui ayant permis d'obtenir le précieux papier. C'est là où commencent les ennuis du jeune homme.

« Sieur Divassa dit qu’il est né à Oyane, dans la zone de Kango, d’un père camerounais Bernard Z. décédé, et d’une mère gabonaise, Germaine M. M. Ces informations contrastent curieusement avec celles contenues sur la carte d’identité, sur laquelle le père répond plutôt au nom de Rodrigue M. qui n’est autre que le frère de la génitrice indiquée. Au regard de toutes ces incohérences, nous avons reçu mandat de le déférer », indique-t-on à la direction des enquêtes de la BT.(paru le 28-6-16)



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.