Explosion d'une lampe-tempête à Kango : La mère et son bébé perdent la vie

Un incendie d'une extrême violence a coûté la vie à Nanette Boukoutou, 21 ans, et Gabrielle Daphney Matembe Louembe, son nourrisson de six mois. Le sinistre s'est produit dans la nuit du mardi 31 mai à Mendza, un quartier de la commune de Kango.

D'après la direction des enquêtes de la brigade routière de Kango, cette nuit-là, Nanette Boukoutou constate que la flamme de la lampe-tempête, de sa chambre s'éteint progressivement. Alors, la jeune dame décide d'y rajouter du pétrole lampant. Mais au moment où elle remplit le réservoir de la lampe à pétrole, celle-ci prend subitement feu. Et les flammes s'emparent de toute l'habitation.

Seule avec son nourrisson dans le brasier, Nanette Boukoutou parvient à sortir avec son bébé, malheureusement, les deux sont gravement atteintes. Pendant que la petite Gabrielle Daphney crie de toutes ses forces, sa maman perd connaissance. Absent des lieux au moment du drame,le concubin s'est complètement effondré face au malheur qui vient de s'abattre sur sa petite famille. Avec l'aide du voisinage, il organise immédiatement le transfert des brûlées vers une structure hospitalière de Libreville.

Arrivés aux urgences du Chul, la petite Gabrielle Daphney Matembe Louembe rend, la première, l'âme dans la nuit du 31 mai au 1er juin, vers 4 heures, puis ce fut, jeudi à 19 heures, au tour de sa mère.(paru le 4-6-16).



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.