Escroquerie en bande organisée à Moanda : Miyogho N. écroué à son tour

Dans l'affaire "la bande à Fernand" qui vendait du sable à la place de l'or, l'un des deux complices présumés, Brandts B.M. de cette organisation qui avaient, pris la poudre d’escampette a été rattrapé par les flics du commissariat de Moanda. Il a été à son tour, incarcéré à la maison d’arrêt de Franceville.

D’après les révélations de Fernand M., le présumé cerveau de la bande d’escrocs, l’agent de la Société gabonaise de sécurité (SGS) aurait pris part à toutes les étapes du plan visant à dépouiller leurs victimes. Après une plainte déposée contre eux, l’agent de sécurité va abandonner son poste et prendre ses jambes à son cou. Il y a donc huit mois que ce dernier courait.

Le résident du quartier Alliance croit que l’affaire s’est définitivement classée. Il décide donc de réapparaître. Mais les policiers sont très vite mis au fait de ce retour. Il a été interpellé le mercredi 28 septembre.

Déféré devant le procureur de la République, le vendredi 30 septembre, Brandts B.M, a rejoint son compagnon. Autant dire que les deux hommes auront beaucoup à se dire. A ce jour, seul Faya, le quatrième larron, est encore en cavale.(Paru le 7-10-16)



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.