Escroquerie : Cartes téléphoniques et arnaques immobilières

Axel Barro Ma. W., alias "Styco" (31 ans), a été interpellé le jeudi 6 octobre par la Police d'investigations judiciaires. Des plaintes avaient été déposées pour extorsion de fonds. Les sommes réclamées avoisineraient les 20 millions de francs.

De source policière, Axel Barro insérait des annonces dans un journal, se faisant passer pour le propriétaire de maisons en location. Le mode opératoire consistait à se procurer des puces téléphoniques. Il les achetait en se servant des pièces d'identité égarées ou dérobées.

Ensuite, Axel Barro réservait quelques sim Airtel pour faire les encaissements, via le service Airtel Money. Les numéros des autres sim étaient insérés dans un journal d'annonces pour permettre aux clients de le contacter.

Pour ne pas éveiller des soupçons, le pseudo-propriétaire se contentait d'indiquer à ses "clients" la situation géographique de "ses" maisons, afin que ces derniers puissent les visiter. Lorsque l'un de ses pigeons manifestait un intérêt, Barro demandait de régler le double du montant du loyer, soit un mois d'avance, et la caution, via le compte Airtel Money de son "père" domicilié, selon lui, dans le Haut-Ogooué.

Pendant près de quatre mois, il aurait ainsi grugé de nombreuses personnes. Résultat: près de 20 millions de francs récoltés. Axel Barro Ma. W. a reconnu les faits. Sans doute sera-t-il déféré dans les prochains jours. (Paru le 12/10/2016)


COE


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.