Double agression à Bitam : Il règle ses comptes à la machette

Ken-AxeL O. E. Gabonais de 22 ans, domicilié à Okok, vient d’être interpellé par l’antenne de la police judiciaire du Woleu-Ntem, pour coups et blessures volontaires.

Dans la nuit du 14 mars, au village Okok, sur le site de la société Olam. O. E. aperçoit Epote-T. qui lui devait de l’argent. Il l’interpelle pour lui demander pourquoi il n’a pas encore défriché son champ, pour lequel il a reçu la somme de 15.000 francs.

Epote continue tout bonnement son chemin, vers l’épicier du coin. A son retour, alors qu’il est accompagné de son compatriote Atangana, O. E. interpelle à nouveau Epote. Une dispute et une rixe éclatent entre les deux hommes. O. E. administre une claque à Epote, qui réplique aussitôt. Ce dernier reçoit d'ailleurs le renfort de son ami Atangana et tous les deux finissent par avoir le dessus sur Obame.

Celui-ci ne pouvant plus tenir face à l'adversité, se retire momentanément dans sa maison, d’où il ressort muni d'une machette bien aiguisée. A l'aide de celle-ci, il assène un premier coup à Epote au niveau du bras gauche, entre l’épaule et le coude, et un second dans le dos d'Atangana. Il va heureusement, être stoppé dans sa furie par les riverains, qui ont accouru pour limiter les dégâts. (Paru le 18-3-16 ).



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Justice & Faits divers au Gabon Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.